Les descendants de

Julien Fortin 1621-1690 et de Geneviève Gamache 1636-1709

Notre ancêtre

 

      Julien Fortin dit Bellefontaine

Sous le régime français, sept Fortin sont venus en Nouvelle-France : Louis Fortin dit Lagrandeur, Pierre-Nicolas Fortin, Pierre Fortin dit Paris, Marin-Charles Fortin, François Fortin dit Hermel et Julien Fortin, dit Bellefontaine habitant au Cap Tourmente dans la Seignerie de Beaupré.

Se trouvait aussi sur la Côte de Beaupré le chirurgien François Fortin, né à Saint-Jacques de Dieppe en 1635, fils de François Fortin et de Catherine Collemont, mais qui retourna en France vers 1666. François Fortin avait épousé, à Québec, le 6 avril 1660, Marie Jolliet, sœur de Louis Jolliet le grand explorateur.

Louis Fortin dit Lagrandeur, fils de Philippe Fortin et d’Agnès Loudin natif d’Escardenville-sur-Eure, diocèse d’Evreux, Normandie, épouse Catherine Godin, fille de Pierre Godin et de Jeanne Rousselière, à Montréal, le 21 novembre 1672.

Pierre-Nicolas Fortin dit Paris, fils de Pierre Fortin et de Catherine LeGras de Saint-Pierre de Rouen, en Normandie, se marie le 5 mars 1737 à Québec, avec Françoise LePailleur, fille de Michel Le Pailleur, notaire royal et procureur du roi, et de Catherine Jérémie.

Marin-Charles Fortin, fils de Léonard Fortin et de Anne Herbenière, de Lignières, diocèse du Mans, Maine, a épousé en première noce Anne Martin dont on ne connaît ni les parents, ni le lieu, ni la date du mariage, et en seconde noce, Catherine Barbeau, veuve de Pierre Richer, fille de François Barbeau et de Marguerite Hédouin, à Montéal le 22 mai 1719.

François Fortin dit Hermel, fils de Marc Fortin et de Françoise Desrues de St-Armel de Ploermel, diocèse de St-Malo en Bretagne, épouse le 9 juillet 1674, à Montréal, la nièce de Marguerite Bourgeois, Louise Somillard, fille de Orson Sommillard et de Marie Bourgeois de St-Rémy de Troyes en Champagne.

De tous les Fortin venus en Nouvelle-France, Julien Fortin est le premier arrivé. La colonie compte alors à peine cent familles, malgré ses quarante années d’existence. Julien, fils de Julien Fortin et de Marie La Vye, est né à Saint-Cosme-de-Vair, une paroisse du Vairais, en Perche, le 9 février 1621. Arrivé en Nouvelle-France vers 1648, alors âgé de 27 ans environ, épouse , à Cap Tourmente, le 11 novembre 1652, Geneviève Gamache, fille de Nicolas Gamache dit La Mare et de Jacqueline Cadot. Julien Fortin décède entre juin 1689 et octobre 1691.

De l’union de Julien Fortin avec Geneviève Gamache naquirent douze enfants

  1. BARBE, fut baptisée à Québec le 21 octobre 1654. Elle épousa en première noce, à Château-Richer, en 1669, Pierre Gagnon, fils de Pierre Gagnon et de Vincente Desvarieux, et en seconde noce à Ste-Anne-de-Beaupré le 16 avril 1690, Pierre Lessard, fils d’Etienne Lessard et de Marguerite Sevestre. Barbe fut inhumée à L’Islet le 27 août 1737.
  2. CHARLES, fut baptisé en 1656. Il épousa à Château-Richer, le 11 novembre 1681, Xainte Cloutier, fille de Jean Cloutier et de Marie Martin. Charles Fortin reçut sépulture à L’Islet, le 23 juin 1735. Son épouse fut inhumée à L’Islet, le 22 septembre 1725.
  3. EUSTACHE, fut baptisé en 1658. Il épousa à Cap St-Ignace le 25 mai 1693, Louise Cloutier, fille de René Cloutier et de Marie Leblanc. C’est dans la paroisse de Cap St-Ignace qu’il fut inhumé le 23 janvier 1736.
  4. JACQUES, fut baptisé à Québec le 15 janvier 1660. Il épousa à Québec le 11 juin 1689, Catherine Biville, fille de François Biville et de Marguerite Pasqué. Jacques Fortin reçut sépulture à la Baie St-Paul le 28 février 1730. Son épouse, Catherine Biville, reçut sépulture à la Petite-Rivière, le 3 octobre 1746.
  5. GENEVIÈVE, fut baptisée à Château-Richer, le 9 avril 1662. Elle épousa à Ste-Anne-de-Beaupré le 8 juillet 1683, Noël Gagnon, fils de Pierre Gagnon et de Vincente Desvarieux. Geneviève Fortin décéda le 20 mars 1703 et fut inhumée le lendemain à Château-Richer. Son époux, Noël Gagnon fut inhumé à Château-Richer le 25 novembre 1708.
  6. JOSEPH, fut baptisé à Château-Richer, le 20 mai 1664. Il épousa à Château-Richer, le 25 octobre 1691, Agnès Cloutier, fille de Jean Cloutier et de Marie Martin. Joseph Fortin décéda le 10 avril 1703 et fut probablement inhumé à St-Joachim de Montmorency.
  7. MARIE-ANNE, fut baptisée à Château-Richer le 1er mars 1666. Elle épousa en première noce à Ste-Anne-de-Beaupré en 1683, Jean Le Picard, veuf de Marie-Madeleine Gagnon, fils de Pierre Le Picard et de Marie-Renée Suronne. Il fut inhumé à Québec, le 29 novembre 1700. Marie-Anne épousa en deuxième noce, à Québec, le 7 janvier 1702, Etienne Mirambeau, fils de Salomon Mirambeau et de Elisabeth Velleger, de St-Seurin de Bordeaux, en Guyenne. Marie-Anne Fortin fut inhumée à Québec le 28 décembre 1702.
  8. JULIEN, fut baptisé à Château-Richer le 22 avril 1667. Il est décédé le 21 novembre 1687.
  9. PIERRE, fut baptisé à Château-Richer le 24 mai 1669. Il épousa, à la Rivière Ouelle, le 4 juillet 1697, Gertrude Hudon, fille de Pierre Hudon et de Marie Gobeil. Pierre Fortin serait décédé après 1733.
  10. LOUIS, fut baptisé à Ste-Anne-de-Beaupré le 19 mars 1671. Il est décédé le 8 décembre 1687
  11. JEAN, fut baptisé à Ste-Anne-de-Beaupré, le 10 juin 1674. Demeuré célibataire, il semble qu’il mourut peu avant 1704, car ce sont les héritiers de Jean Le Picard et de Marie-Anne Fortin qui reçurent son héritage.
  12. MARGUERITE, fut baptisée à Ste-Anne-de-Beaupré, le 5 juin 1677. Elle épousa à Québec, le 23 novembre 1699, Pierre-François Fromage, fils de Laurent Fromage et de Benoîte Deschazelles, de St-Eustache, évêché de Lyon, France. Marguerite Fortin décéda à Québec où elle fut inhumée le 15 janvier 1703.

Sources :

Cora Fortin Houdet, Premier Fortin d’Amérique: Julien Fortin Décembre 1974
Société de généalogie de Québec

Lionel Fortin, L’ancêtre Julien Fortin dit Bellefontaine
Mémoires de la Société Généalogique Canadienne-Française
Vol XXV – No.3 Juil-Août-Sept. 1974