Des airs de famille

C'est vers 1877 dans le village de Ste-Apolline qu'Édouard Fortin et sa famille s'installèrent.

Édouard Fortin (1855 – 1917)
François-Marcel, Jean-Baptiste, René-François, François, Eustache, Julien

Naissance:  02-10-1855 à Cap-Saint-Ignace, Montmagny, Qc, Ca
Baptême:   03-10-1855 à Cap-Saint-Ignace, Montmagny, Qc, Ca
Mariage:    12-02-1877 à Cap-Saint-Ignace, Montmagny, Qc, Ca
Décès:       02-02-1917 à Drummondville, Drummond, Qc, Ca
Sépulture:  05-02-1917 à Drummondville, cimetière Saint-Frédéric, Drummond, Qc, Ca        

Marié à Alphonsine Blanchet, fille de Louis Blanchet et de Marguerite Bélanger

 

Descendance d’Édouard Fortin et d’Alphonsine Blanchet

Albertine Fortin (1878 – 1949)
Marie-Louise Nathalie Fortin (1880 – 1943)
Nelson Fortin (1881 – 1949)
Samuel Fortin (1883 – 1913)
Oliva Fortin (1885 – 1934)
Édouard Fortin (1887 – 1933)
Siméon Fortin (1889 – 1949)
Napoléon Fortin (1890 – 1968)
Marie-Anne Fortin (1892 – 1981)

Le nom de Sainte-Apolline-de-Patton fait référence aux vertus héroïques d’une jeune martyrisée à Alexandrie en l’an 249, sous le règne de l’empereur Dèce. Celle-ci refusant de renier sa foi, ses bourreaux lui brisèrent les dents et elle se jeta volontairement dans les flammes du bûcher allumé à son intention. Sainte-Apolline est aussi la patronne des dentistes.

La dénomination «Patton» reprend le nom du canton proclamé en 1871 où se situe la municipalité et qui est ouvert en la mémoire d’un marchand de bois et dernier seigneur de la Seigneurie de la Rivière-du-Sud, «Sir William Randall Patton».

C’est en 1877 que les premiers colons commencent à remonter la route de L’Anse-à-Gilles (route de l’Espérance) pour s’installer sur les terres des Cantons de Bourdages et Patton. Les premiers arrivés sont Joseph Bernier (Firmin), son frère Théophile Bernier et William Guimond. Les colons sont desservis à titre de mission par le curé de Cap-Saint-Ignace dans les premières années, ensuite par le curé de Saint-Cyrille, et de 1889 à 1894, par le curé de Notre-Dame-du-Rosaire. La première chapelle est érigée en 1894. Elle est détruite par des intempéries peu après son érection et rebâtie en 1896. Cette chapelle est aujourd’hui la sacristie. L’année 1902 marque plusieurs évènements importants. La paroisse accueille l’abbé Armand Verreault, son premier curé résident, et ouvre ses registres tandis que les paroissiens construisent le presbytère.

À gauche: L’église avant la soustraction de la flèche et des clochetons.
La construction de l’église débute en 1912. La première messe est célébrée dans ladite église en 1913. En mai 1948, on procède à la soustraction de la flèche du clocher principal et des clochetons parallèles en raison de leur état jugé dangereux. Ce clocher est remplacé par une gigantesque rotonde qui rappelle un globe terrestre, laquelle est surmontée d’une croix en fer de grande stature. Cela donne à cette église un statut unique et particulier.

Nouvelles des membres

Tableau d'honneur

nouveau membre à vie
Jacques Fortin (0790) de Montréal, QC

C’est avec grand plaisir que nous souhaitons la bienvenue aux nouveaux membres

Doug Fortin (1003) de Jamul, CA
Pauline Fortin (1004) de Métabetchouan, QC
Michelle Fortin (1005) de Québec, QC
Edward Fortin (1006) de St. Gregor, SK, CA
Mark G. Fortin (1007) de Warren, MI, USA
Julie Fortin Martel (1008) de Virginie
Louise Gosselin (1009) de Cookshire, QC
Marc-André Fortin (1010) de Montréal, QC

 

Des airs de famille

Jean Fortin (0815) arrière petit fils d’Édouard Fortin (1855 – 1917)
Vous avez vous aussi des airs de famille à partager. Envoyez-nous vos photos.