Homélie

Auteur: Curé Jacques Fortin
Photo: gracieuseté Denis Fortin (0892)
Source: Le Fortinfo, # 28 – novembre 2015, pages 12-13
Dernière mise à jour: 4 juillet 2015
Courriel: info@afafortin.com

Homélie prononcée par le curé Jacques FORTIN
lors de la messe du 365e anniversaire de l’arrivée des FORTIN
en Nouvelle-France et du dévoilement d’un monument en l’honneur de Julien Fortin marié à Geneviève Gamache

Église St-Joachim, 4 juillet 2015.

Curé Jacques Fortin, St-Joachim

Notre famille célèbre le 365e anniversaire de l’arrivée des FORTIN en Nouvelle-France. En cette occasion, nous voulons honorer la mémoire de Julien Fortin par un monument sur sa terre à Cap Tourmente. Ce projet fait le lien entre les Fortin d’aujourd’hui et le premier Fortin venu en Nouvelle-France. Cette mémoire est plus que l’histoire, elle est nos racines. Ce monument est aussi une façon de dire merci à notre ancêtre pour avoir eu l’audace de vivre cette grande aventure de la Nouvelle-France au point d’y faire souche. Ce que nous fêtons ici est rempli de tout ce vécu riche, varié et inspirant.

Ce lieu où nous sommes actuellement, cette si belle église de St-Joachim, suscitant la prière et la participation, elle est le symbole visible de nos rassemblements, elle est ce phare qui éclaire notre communauté, avec ses cloches joyeuses pointées vers le ciel pour nous rappeler notre vocation et notre mission. Comme le dit Saint-Paul dans une de ses lettres aux Corinthiens : « Frères et sœurs, soyez toujours dans la joie, priez sans cesse, rendez grâce en toutes circonstances, n’éteignez pas l’Esprit Saint qui demeure en vous ».

Oui nous avons plusieurs raisons d’être dans la joie, de rendre grâce et de manifester notre reconnaissance en cette belle occasion. Rappelons-nous nos ancêtres qui ont travaillé fort pour s’implanter ici au Cap Tourmente dans des conditions de vie qui demandaient beaucoup d’héroïsme et de courage; oui leur persévérance et leur ténacité nous valent le bonheur d’être dans cette église ici cet après-midi.

Chaque génération transmet à la suivante le flambeau de son espérance. Combien de personnes ont eu à cœur l’avancement de notre famille des Fortin et se sont données corps et âme pour que se développent ici une vie chrétienne nourrissante et une charité envers les autres exemplaires.

Que de prières ont été adressées à Dieu en cette église et partout ailleurs dans d’autres paroisses où nous vivons, des prières de demande, des prières d’action de grâce, des prières pour les jours de joie et des prières pour les jours d’épreuves. Oui, nous sommes riches d’un passé incroyable et fabuleux et nous en sommes fiers. Mais il faut penser à l’avenir. Que sera-t-il pour notre famille? Personne ne le sait. Est-ce que Julien Fortin aurait pu prédire ce qui arriverait lorsqu’il s’est installé au petit Cap en l’an 1650? Non, bien sûr. Il en est de même pour nous aujourd’hui.

La prière d’ouverture de cette messe nous invitait à nous rappeler l’amour du Seigneur pour nous et à croire fermement qu’il est avec nous, dans nos joies comme dans nos peines. Depuis 365 ans, nous avons comme famille traversé bien des tempêtes, affronté bien des défis et relevé souvent nos manches pour aller de l’avant. Sur qui repose notre espérance? En qui mettons-nous notre foi? Quel est notre guide? La réponse, vous la connaissez tout autant que moi : dans la personne même du Christ.

Voilà notre réponse. St- Pierre dira à Jésus : « Seigneur, à qui irions-nous : tu as les paroles de la vie éternelle ». Ces mots de l’apôtre nous font nous aussi affirmer que le Christ est celui en qui nous devons mettre notre confiance dans cet avenir qui s’ouvre devant nous.

Face à tous ces changements que nous vivons présentement dans notre société québécoise, face à nos familles qui elles aussi se transforment pour mieux s’adapter à la réalité d’aujourd’hui, nous pouvons en ce jour de fête proclamer que le Christ est toujours avec nous et qu’il le sera toujours, qu’il veille sur nous, sur nos communautés et sur l’Église. Jamais il ne nous laissera tomber. Jamais nous n’affronterons seuls les tumultes de la vie. Jamais les bourrasques de notre existence ne nous feront chanceler car le Christ est là au milieu de nous et il nous tend la main, comme il le fit un jour à Pierre.

Nous sommes une famille qui s’est développée à partir du fleuve Saint-Laurent, de l’eau et de la rivière Ste-Anne du Nord. Nos ancêtres ont mis leur confiance en la divine Providence et nous ont transmis un héritage chrétien dont nous sommes fiers. À nous de poursuivre cette œuvre avec la même vigueur et le même enthousiasme qui les animaient.

Célébrons donc ensemble dans la joie et la fête ce beau rassemblement familial. Faisons cap vers l’avenir avec audace et assurance. Que Dieu guide nos pas sur cette route qui s’ouvre devant nous! Que St-Joachim, patron de cette paroisse, nous soutienne dans nos défis et dans nos projets!

Longue vie à la famille FORTIN.
AMEN!